Mia Dumont - Blog d'une consultante du Superflu...

Mia Dumont – Blog d'une consultante du Superflu…

Siberia: BBC video

Gennady Tkachenko-Papizh

Thanksgiving 2016

Merci.

C’est le premier mot qui me vient à l’esprit lorsque je pense à l’apprentissage de mon élocution.  Je me souviens que, toute petite déjà,  lorsqu’on me donnait quelque chose et que je ne disais rien, j’entendais un « j’ai pas entendu là » ou un « qu’est-ce qu’on dit? ».  Suivait le petit merci souvent murmuré, avec un petit sourire en plus.

Savoir apprécier ce qu’on nous donne, ce qu’on nous offre, ce qu’on partage.  Savoir que rien ni personne n’est jamais acquis. Dire merci à quelqu’un, c’est lui offrir son coeur.

Alors je dis merci à vous qui me lisez et qui m’écrivez, à ceux qui m’écoutent, à ceux qui m’aident à faire ou ne pas faire.   À qui me fait rire ou réfléchir, elles se reconnaîtront.   À qui me fait voyager par le biais et la magie d’une chanson, d’un tableau, d’un livre, d’une photographie, d’un spectacle.

Merci à qui me fait pleurer de joie, de beauté, d’émotion vraie, parce que c’est de plus en plus rare.

Merci le ciel pour ces nuits Madrilènes de septembre, si parfaites et si douces. Pour la Musique, l’Art, la Photographie qui me transportent si loin.

Merci à mes anges gardiens dont je trouve les plumes ici et là, à vous qui veillez sur moi.  Vous avez tenu promesse,  je le sais, je le sens, je le vois.

Merci mon Dieu, qui que tu sois, où que tu sois, pour la santé physique et mentale, pour le courage,  l’envie, l’espoir et ce bonheur de vivre qui m’habite encore.

Merci pour hier, pour aujourd’hui et surtout pour demain…

Choisir

« Choisir, c’est renoncer. »

C’était mon message trouvé à l’ouverture de l’ordinateur ce matin.

Moi je dis que choisir, ce n’est pas facile.  Et renoncer, ce n’est pas facile non plus.

Un peu simplet comme excuse, mais franchement, qui a envie de choisir?  Qui a envie de ne pas tout avoir?  Et qui a envie de renoncer?  Qui veut tourner le dos et les talons, dire aurevoir et merci, sauf à des situations insupportables?

Pourquoi renoncer au bleu parce qu’on a choisi le gris?  Et si on voulait tout, la palette des couleurs au complet?

Renoncer, c’est renoncer…

Melodie Gardot

Paris / New York

Venise va mourir

Dushun Wang: Wise man talk

Christiane Singer la Grande.

Retour vers le passé

1500 kilomètres pour retrouver quelque chose de son passé.

Triste? Non.  Nostagique? Non plus.

C’est juste que, parfois, pour avancer, il faut se retourner un petit peu, ne serait-ce que pour voir d’où l’on vient pour savoir où l’on va, pour mesurer la distance parcourue, pour juger de ce qui reste à parcourir.  Pour le plaisir surtout.

La Côte Est du Maine.  J’y ai passé des étés d’étudiante avec mon amie Michelle, trois semaines chez l’une, trois chez l’autre.  De beaux étés ensablés, ensoleillés, endiablés.  Où j’ai appris l’Américain comme culture seconde.  Je n’ai que de beaux souvenirs qui ont fait de moi ce que je suis.  Whatever that means.

Quatre jours d’un roadtrip « Thelmia & Louise » avec ma copine m’ont fait revivre un peu de cette insouciance propre aux bords de mer en famille.  Quelque chose de réconfortant, différent de la Floride ou de la Californie, de la Côte d’Azur ou d’autres soleils plus exotiques.  Kennebunk Port est bien plus que la résidence des Bush.  C’est une manière de vivre, de recevoir.  C’est du homard cinq étoiles à tous les repas si l’on veut.

De ces années de jeunesse, je me souviens qu’on en mangeait beaucoup du homard et que la grande question existentielle de ces années-là tournait autour des doo-wop style hits appris par coeur dont le « WHO PUT THE BOP » qui nous amusait.  Paroles débiles allant de pair avec une insouciance et une légèreté depuis longtemps disparues.

Je l’ai entendu sur 50 on 5 avec Lou dans la voiture et l’effet est revenu instantanément. On hurlait.

Who put the bomp in the bomp bah bomp bah bomp?
Who put the ram in the rama lama ding dong?
Who put the bop in the bop shoo bop shoo bop?
Who put the dip in the dip da dip da dip?

On n’a toujours pas la réponse…

Par contre, lorsque ROCK AROUND THE CLOCK a commencé, nous avons instantanément retrouvé nos 15 ans.

Et ça voyez-vous, ça n’a pas de prix…

https://www.youtube.com/watch?v=lXmsLe8t_gg

https://www.youtube.com/watch?v=F5fsqYctXgM